ARCHI-COUTURE

couture_zahaUn pli, un creux.

Une seconde peau, une armature.

une enveloppe, une trame.

Une résille, de la dentelle.

Doubler, bâtir.

Finalement l’architecture et la couture, c’est du pareil au même, non?

Naïve, j’ai osé imaginer un instant qu’assembler deux bouts de tissu était aussi simple que de coller deux morceaux de carton ensemble.

« Mais oui, coudre, c’est comme faire un maquette: tu traces, tu coupes, tu assembles mais en plus souple. .. »

« En plus souple« . C’est con comme expression. Et c’est pourtant bien là  que réside le problème!

Le carton est obéissant, rigoureux, figé.

Le tissu s’échappe, glisse entre les doigts, s’étire, se froisse.

Une fois dépassées ces considérations terre-à-terre de mise en oeuvre, on saisit un aperçu des multiples passerelles entre l’architecture et la couture.

Une grande partie de mes amiEs architectes s’adonne à la couture, de manière plus ou moins assidue. C’est finalement assez logique, il s’agit d’un simple changement d’échelle. La finalité est la même: envelopper, protéger, accueillir un ou plusieurs corps.

Tout ça pour vous dire qu’il y a quelques mois, j’ai acheté une jolie Singer avec des points bizarres, que je suis l’heureuse propriétaire de tout un tas d’accessoires vraiment trop cools, genre ciseaux cranteurs, découd vite, et que je suis la reine du bavoir éponge/coton. (il est bio le coton, évidemment!)

Tout ça pour vous dire que je commence à creuser ces liens entre couture et architecture et que j’ai déjà deux trois trucs plutôt sympas à vous montrer:

Tout d’abord le travail de la styliste Christine Phung, qui dans le cadre d’une exposition collective de 2001 intitulée « Archi-couture », s’est associée à l’architecte Cécile Painvin. Sa base de travail? Un tissu de coton sur lequel sont sérigraphiés des plans de villes. À partir de là, le patronage des robes, chemisiers, tuniques…, utilise les éléments de la ville: Une fronce tirée le long d’une voie ferrée, un pli suivant une avenue, un découpage du tissu selon les limites communales, les manipulations du tissu semblent infinies!

(Et si vous cliquez sur l’image, vous pourrez en savoir plus…)

couture_phung

Deuxième découverte, l’architecte ET styliste Martha Mc Quade, installée à Minneapolis et créatrice d’Uniform Natural. Pour elle, le processus de création d’un vêtement et d’un bâtiment est similaire. Son site mélange donc tout naturellement tissus et textures, robes et villes. La collection printemps-été 2010 est canon, j’en ferais bien ma garde-robe! Bref, je suis devenue folle du travail de cette nana!

(Là encore, je vous laisse cliquer sur l’image pour rendre visite à Martha!)

couture_MWM

Et comme illustration de ce billet, vous aurez tous reconnu (n’est ce pas?) la salle de Musique de Chambre J.S. Bach à Manchester de la grande Zaha Hadid.

Publicités

5 réflexions sur “ARCHI-COUTURE

  1. J’ai abandonné le métier et vécut une réorientation professionnelle. Depuis je me suis mise à la couture, en autodidacte, sans avoir pris de cours et je m’en sors pas trop mal. Le pire c’est que j’aime ça, et en lisant l’article je me dis que « bon sang mais c’est bien sur! ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s