BONNE FÊTE MEREDITH!

Ma fille est arrivée il y a quelques semaines, avec le printemps. 
Je ne m’étais jamais fait un aussi beau cadeau.

Pour moi, pour elle, pour nous, tout est nouveau, tout reste à découvrir.  Comme beaucoup de jeune mère “primipare”, je vis un émerveillement permanent: « Oh, elle sourit!” / « Regarde, elle baille. » Et puis quand je suis seule avec elle, je passe de longues minutes à la regarder dormir, en me demandant si mon degré de béatitude est pathologique. 
La semaine dernière, les vitrines des magasins me rappellent que le dernier dimanche de Mai, on fête les mères. Et soudain, je réalise : “Tiens, pour la première fois, ça sera aussi MA fête!”. 
Pincement au coeur. 
Je souris en regardant la poussette. Jeanne dors… elle n’a pas l’air concerné par l’évènement. Le soir même, je fais part de ma réflexion à Monsieur K:
Eh ouais, ma belle, dans quelques années, tu vas kiffer  les colliers de pâtes et les boîtes à bijoux camembert...(Vous remarquerez que Monsieur K. parle le “djeuns”). Et d’ailleurs, faudra briefer la maîtresse pour que les mômes nous ramènent pas des trucs trop moches!”
Aujourd’hui, c’est la fêtes des mères…
Mes parents, heureux grands parents, m’ont fait un très beau cadeau: La bague que mon père a offert à ma mère à ma naissance.
Pincement au coeur. 
Je regarde Jeanne, qui s’agite dans mes bras. Elle me fixe intensément, les yeux pétillants, et me lance un sourire en coin, son plus beau cadeau! 
Cette photo est de la très poétique Rebecca Newport.


Publicités

Une réflexion sur “BONNE FÊTE MEREDITH!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s